Corniche Kennedy, Maylis de Kerangal

IMG_2433

A Marseille, sur la corniche Kennedy, une bande de jeunes passent leurs vacances sur un bloc de béton. Ils bronzent, se baignent puis enchaînent les plongeons depuis trois « spots » de plus en plus hauts et de plus en plus dangereux.

Ils sont observés par deux personnes : Tout d’abord Suzanne, une ado qui vit dans un quartier qui surplombe la corniche et qui voudrait intégrer le groupe. Puis Sylvestre Opéra, commissaire diabétique qui les épie car il est formellement interdit de plonger.

Pour intégrer le groupe, Suzanne vole un portable et Eddy, le chef de la bande décide pour la punir, de la faire sauter du second plongeoir, le « Just do it ». Suzanne hésite longuement puis se lance. Grisée par l’adrénaline, elle souhaite sauter du « face to face », le plongeoir le plus haut. Cette expérience qu’elle partage avec Eddy, va établir entre eux une connexion. Ils se découvrent âmes soeurs mais ils sont socialement diamétralement opposés.

Sylvestre Opéra, tout en étant hanté par ses vieux démons lutte contre les sauts de ces jeunes pour éviter qu’il y ait des blessés.

Lors d’une dernière provocation, Eddy, Suzanne et Mario, le plus jeune du groupe, décident de sauter de nuit du « face to face ». Mario se blesse en tombant dans l’eau et se raccroche à un paquet qui s’avère être un colis de cocaïne largué d’un voilier. Eddy et Suzanne retrouvent Mario qu’ils abandonnent sur la plage en lui promettant de revenir le chercher.

Les deux adolescents fuient Marseille en scooter dans l’optique de revendre la drogue mais ils sont interceptés par Opéra qui les ramènera chez eux. Pris au piège au bord d’une falaise, Eddy et Suzanne ouvrent le paquet de drogue qu’ils éparpillent au vent.

Résumé écrit par Adrien et Dany

 

Publicités

5 réflexions au sujet de “Corniche Kennedy, Maylis de Kerangal”

  1. « Ils se donnent rendez-vous au sortir du virage… »
    D’entrée, cette première phrase me rebute et ne m’engage pas à entrer dans le roman. Le style d’écriture m’apparaît comme trop élaboré. Je persiste mais je n’arrive pas à entrer dans le texte alors que la 1ère de couverture avait suscité ma curiosité.
    Je ne vais pas plus loin et je passe à un autre roman.

    Hugo

    J'aime

  2. C’est une livre difficile à lire car le style de l’auteur est assez « fouillé ».
    J’ai bien aimé le début du roman car je me suis reconnu dans le groupe de jeunes. La fin m’a déçu car elle reste floue pour le lecteur qui peut néanmoins ouvrir son imagination.
    Le sujet principal est osé : la drogue, l’argent et la prostitution vont à l’encontre des valeurs morales et constituent un danger pour les jeunes.

    Dany

    J'aime

  3. J’ai bien aimé ce roman mais j’aurais voulu connaître la suite des aventures d’Eddy et de Suzanne : ont-ils sauté de la falaise ? Sont-ils retournés auprès de leurs familles ? Ont-ils fui ?
    Je me suis un peu reconnu dans le personnage d’Eddy quand il saute des plongeoirs de plus en plus haut car j’aime les sensations fortes et les montées d’adrénaline qui me procurent un sentiment de totale liberté.

    Adrien

    J'aime

  4. Je ne peux pas dire que j’ai apprécié ce roman, ni même que je l’ai détesté. Il m’a laissée indifférente, essentiellement à cause du style d’écriture qui semble décousu.
    Je n’ai pas su m’attacher aux personnages pas plus qu’à la corniche.
    Malgré un thème accrocheur tel que le vertige : vertige du haut de la corniche au-dessus des vagues, vertige procuré par le passage à l’acte des sauts, vertige de l’adolescence qui bascule dans le monde des adultes, ce roman ne m’a pas donné le vertige.

    Morgane

    J'aime

  5. Le rythme est lent y compris dans les moments-clés.
    La fin est décevante car elle est stéréotypée : la drogue est jetée pour montrer que c’est dangereux d’en consommer.
    L’histoire de Suzanne, Eddy et Mario est le fruit d’une crise d’adolescence : braver les dangers, avoir des sensations fortes, provoquer l’autorité.
    Derrière cette trame, il n’y a pas d’intérêt véritable.

    Grégoire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s